logo Digitalia
Advanced Search
Une chronique de la démocratie ordinaire: Les comités de citoyens au Québec et en France

Une chronique de la démocratie ordinaire: Les comités de citoyens au Québec et en France

  • Author: Patsias, Caroline
  • Publisher: Presses de l'Université de Montréal
  • ISBN: 9782760635173
  • eISBN Pdf: 9782760635180
  • eISBN Epub: 9782760635197
  • Place of publication:  Montréal , Canada
  • Year: 2016
  • Pages: 272

Viewers online:

  • ReadSpeaker

    Download options

  • Adobe DRM Adobe DRM
    Checkout
    Non available
  • Available
  • Mode: Loan
  • Loan duration: 20 days
  • Permissions: Read
  • Format: PDF
Register for added functions

Caption:

Construite sur une séparation entre la vie publique et la vie privée, la politique moderne a façonné l’espace public comme un lieu de transition entre les deux sphères. À la première, les discussions sur les grands enjeux économiques et sociaux ; à la seconde, les conversations intimes sur les émotions et la quotidienneté. Toutefois, selon certains, le dialogue guidé par l’esprit public se serait désormais évaporé. Dans cette chronique, Caroline Patsias revêt des habits d’ethnologue et explore les questions soulevées au cours de ses enquêtes auprès de groupes de citoyens en France et au Québec. Comment ces derniers, soucieux d’améliorer la vie de leur quartier, se politisent-ils ou, au contraire, évitent-ils le politique ? Comment nouent-ils des relations avec leurs institutions ? Comment parlent-ils politiquement de la vie en commun et où le font-ils ? Pour répondre à ces questions, l’auteure a prêté une oreille attentive tant aux propos tenus en public qu’à ceux tenus en privé de citoyens « ordinaires » et de leurs dirigeants. Elle livre ici le fruit de ses réflexions qui intéresseront tous les gens attachés à comprendre les transformations de la démocratie. Professeure agrégée au Département de science politique de l’UQAM, Caroline Patsias collabore au Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société, au Centre d’études et de recherches sur le Brésil et au Centre de recherche sur les innovations sociales.