Le Québec, une nation imaginaire

Le Québec, une nation imaginaire

  • Author: Legaré, Anne
  • Publisher: Presses de l'Université de Montréal
  • ISBN: 9782760638341
  • eISBN Pdf: 9782760638358
  • eISBN Epub: 9782760638365
  • Place of publication:  Montréal , Canada
  • Year of publication: 2017
  • Pages: 394
Intellectuelle engagée et militante, Anne Legaré rassemble ici des textes sur la souveraineté du Québec qu’elle a publiés au cours de sa longue carrière et interpelle le mouvement souverainiste sur des enjeux non résolus de sa démarche actuelle. Revisités et commentés par l’auteure, ces écrits offrent à la fois des analyses fines et des réflexions sur le mode de l’essai, dans une perspective ouverte sur l’avenir. Ils portent notamment sur le rôle du fédéralisme dans la formation de l’identité, les conceptions de la nation caractéristiques d’un mouvement de libération moderne ainsi que sur l’influence des relations internationales du Québec sur les représentations identitaires de ses citoyens. Avec ses interrogations brûlantes d’actualité, ce livre est le fruit d’un engagement passionné, appuyé sur une vision de l’histoire, celle de citoyens éclairés, volontaires, mus par le désir d’émancipation d’un peuple francophone dans un monde où le sujet démocratique est en perdition. Anne Legaré est professeure retraitée du Département de science politique de l’Université du Québec à Montréal. De 1995 à 1999, elle a exercé à Paris les fonctions de secrétaire générale du Centre de coopération interuniversitaire franco-québécois. Elle a été déléguée du Québec en Nouvelle-Angleterre et a représenté le Québec à New York et à Washington de 1994 à 1996. Son dernier ouvrage, Le Québec, otage de ses alliés. Les relations du Québec avec la France et les États-Unis, a été couronné du prix Richard-Arès.
  • Remerciements
  • Introduction
  • PREMIÈRE PARTIE
  • Les conditions structurelles de l’identité
    • CHAPITRE 1
    • Le fédéralisme et la Nation
      • Ne pas se sentir chez soi
        • Une double appartenance
        • Je me suis crue canadienne
        • Une double identité
        • Le lieu autour duquel chacun construit sa maison
        • La notion d’habitus
      • Le fédéralisme au Canada, un seul État
        • L’illusion de la séparation
          • Une lutte pour une domination légitime de l’ensembles ur les parties
          • Un seul État, occulté par le fédéralisme, et qui repose sur le consentement
          • L’articulation entre les paliers d’un même État
          • Le consentement dont il s’agit
          • Le fédéralisme et les possibilités d’une crise du consentement
          • Le fédéralisme et les deux faces d’un même État
        • Une crise du consentement : la nation québécoise et l’État au Canada, un conflit région fédérée/nation
          • Un clivage entre deux ordres de légitimité
          • Le Canada, un dilemme
          • L’État et la société
        • «Notre façon d’être Canadiens»
    • CHAPITRE 2
    • Les effets inconscients du fédéralisme sur l’identité
      • Un seul État
      • Le fédéralisme et l’identité
        • Esquisse d’une problématique théorique
          • Le fédéralisme
          • L’État
        • Critique de deux interprétations courantes
          • L’explication juridique
          • L’explication par la conjoncture
        • La spécificité du Canada
        • Le fédéralisme et l’État: un jeu de miroir
        • Les effets du keynésianisme sur le régime fédéral au Canada
          • Intégration et cohérence
          • Le deuxième processus: hiérarchisation et spécialisation
        • Les effets du keynésianisme sur le régime fédéral au Canada
          • Intégration et cohérence
          • Le deuxième processus: hiérarchisation et spécialisation
        • Une adaptation du fédéralisme à l’État
        • Quels effets au XXIe siècle?
        • Le Québec dans le Canada
    • Les périodes keynésienne et néolibérale
    • CHAPITRE 3
    • Les traces persistantes de la forme keynésienne
      • Une culture de coopération
      • Le fédéralisme canadien, principe d’intégration des deux niveaux complémentaires de l’État
        • L’État gère son fractionnement: une illustration
          • L’intégration, la fonction du centre
          • Spécialisation et hiérarchisation
          • Une gestion décentralisée du travail, soit du rapport entrel’État et la société
          • L’adaptation du fédéralisme à la forme keynésienne
          • L’intégration constante des paliers
          • La région contre la nation
        • Deux remarques
      • La nation québécoise: un espace politique propre
    • CHAPITRE 4
    • «La conscience de former une communauté»
      • La nation «ethnique»
        • La nation en soi et la nation pour soi
        • La fameuse «nation civique»
      • La représentation fondatrice de la nation moderne
        • Nation et démocratie
        • La double polarité de la nation
        • Le Québec, nation et société
        • Une pensée renouvelée sur l’État
      • Encore une polémique
    • CHAPITRE 5
    • La survivance comme acte de volonté
      • Une vie par surcroît
        • La nation est-elle un sujet politique indéterminé?
        • La nation quasi politique
      • Les trois temps de la nation
        • Le Québec, un cas de figure
        • Un sujet politique indéterminé
        • Une subjectivité contractuelle
        • Les conditions de la nouvelle nation
        • La souveraineté comme rationalité subjective interne
        • La souveraineté comme rationalité objective externe
        • Les lignes de force du mouvement souverainiste québécois
      • Le contexte politique d’une définition
        • La période préréférendaire: sortir de l’ethnicité
        • La nation sous les feux d’une anticipation étatique
        • Un changement de paradigme en faveur des droits fondamentaux
    • CHAPITRE 6
    • Une exigence supplémentaire pour la nation
      • Un horizon de sens
      • La nation et le respect des droits fondamentaux
        • Une conjoncture de fragilité
        • L’influence de la pensée conservatrice
        • Une phase de repli
        • Causes et sources de ce repli
          • Le facteur démographique
          • Le facteur politique
          • Le facteur idéologique
        • Un changement de paradigme en faveur des droits fondamentaux
          • Les droits des minorités
          • Les mesures de promotion des minorités
          • Les mesures antidiscriminatoires
        • Une tentative de redressement
          • Une minorité qui se meut en majorité
          • Une discrimination qui n’en serait pas une…
        • La nation québécoise, une communauté d’accueil
      • Une capacité d’autonomie
    • CHAPITRE 7
    • Le contexte géopolitique
      • La continentalité
        • Le politique, seul fondement démocratique
        • La dilution politique
      • La scène première du politique
        • Diverses représentations du politique
        • La mondialisation du politique ou la conception néolibérale du sujet
        • L’intégration continentale et ses effets
        • Conséquences politiques
        • L’Amérique, scène inaugurale d’une tentative de dissolution
        • Le Québec, la quadrature du cercle
        • Les spécificités du Québec peuvent-elles s’affirmer?
      • Quelles stratégies?
  • DEUXIÈME PARTIE
  • Les conditions historiques de l’identité
    • CHAPITRE 8
    • L’influence continentale et la déclaration d’américanité
      • Les relations internationales
      • Le voisinage américain, un effet aveuglant sur la définition de nous-mêmes
        • Peut-il y avoir des stratégies électorales sans objectifsde société ?
        • Une reconnaissance que l’on croit acquise
        • Des objectifs liés au référendum
          • Le nécessaire alignement atlantiste
          • Faire oublier le «Cuba du Nord»
        • Une histoire de rapports compliqués
        • Les quatre causes d’un excès de confiance
        • Les relations internationales et la formation de l’identité
        • Instrumentaliser une identité pour servir une stratégie
      • Mettre en avant ce qui distingue
    • CHAPITRE 9
    • L’américanité, un virage politique
      • Créer du lien
      • Un consentement à l’assimilation
        • L’américanité, un choix de société?
        • L’américanité ou plutôt la conscience d’une singularité?
          • 1) Les liens fondateurs: langue et culture
          • 2) Les faiblesses de l’évidence
            • Par conséquent…
            • Légitimer l’américanité
          • 3) L’américanité au prix de la liberté républicaine
        • Vouloir un pays c’est marquer une identité distincte
        • La tendance forte de l’économisme, un «procès sans sujet»
      • La nécessité d’enquêter
    • CHAPITRE 10
    • L’américanité et les représentations de soi
      • Des différences
      • L’américanité: un visage incertain
        • Les repères identitaires
        • L’appréciation du voisinage étatsunien
        • Une identité éclatée
          • Les citoyens assimilationnistes
          • Les citoyens différentialistes
          • La tentation exogène
      • Les représentations du Québec dans le monde
        • La double identité québécoise
          • Des perceptions anticipées
    • CHAPITRE 11
    • Des contrepoids à l’américanité
      • Le contrepoids européen
        • «Nous ne sommes pas les Américains !»
          • La place du Québec dans l’Accord économique et commercialglobal (AECG)
          • La protection de la diversité culturelle
          • Le rôle de l’Accord de partenariat stratégique (APS)
          • Le Canada, une véritable confédération?
        • Le contrepoids francophone
      • Le contrepoids francophone
        • Pour les Québécois, parler français est un combat
          • a) La diversité des langues, un enjeu philosophique
          • b) La temporalité de la langue au Québec
          • c) Parler français dans un espace mondial assiégé
        • La Francophonie, la nécessité d’une puissance symbolique
          • a) Créer un imaginaire de rattachement
          • b) Combler un déficit de visibilité
          • c) Générer une opinion publique combative, signe de ralliement
          • d) Construire un espace commun de reconnaissance de soi
        • La pérennité du Québec et la Francophonie
        • L’éducation des sociétés civiles francophones
      • Exercer un leadership emblématique
    • CHAPITRE 12
    • Sortir du triangle Canada-France-Québec
      • Le fait francophone, un levier pour le Canada
        • Le Québec dans un État binational
        • La «francosphère»
      • Le Québec et la France: une autonomie à renforcer
        • Une tentative de retour à l’identité canadienne
        • L’État en régime fédéral et les confusions du langage constitutionnel
        • La reconnaissance de la France, recours pour la légitimation de l’État canadien
        • Le récit officiel de l’État
        • Les tensions d’une double diplomatie
        • Le consentement du Québec prend des formes multiples…
        • Les conséquences
      • Une carte à jouer d’autant plus stratégique
  • Conclusion
  • ANNEXE
  • Le sondage du GRAM, 1997 et 2007
    • Qui parle?
    • Les perceptions de soi
    • Territoire et identité
    • Québécois ou Américains?
    • États-Unis et politique, une parenté?
    • Quelle intégration et quelle adhésion?
    • Valeurs ou politiques?
    • Le Québec et ses relations internationales
  • Table des matières