L'ethnicité et ses frontières: Deuxième édition revue et mise à jour

L'ethnicité et ses frontières: Deuxième édition revue et mise à jour

  • Author: Juteau, Danielle
  • Publisher: Presses de l'Université de Montréal
  • ISBN: 9782760635296
  • eISBN Pdf: 9782760635302
  • eISBN Epub: 9782760635319
  • Place of publication:  Montréal , Canada
  • Year of publication: 2015
  • Pages: 306

Bien des choses ont changé depuis la publication de L’ethnicité et ses frontières en 1999. Le marxisme a perdu de son lustre, le tournant constructiviste s’est imposé, les recherches et revues scientifiques se sont multipliées. Mais l’ethnicité demeure un objet polémique qui attire et inquiète à la fois. Dans le domaine de la recherche, on s’interroge sur sa pertinence : penser l’ethnicité reviendrait à plaquer sur le réel des catégories fictives qui, tel un mauvais génie, sèmeraient la pagaille en ce bas monde. Dans le champ politique, l’option pluraliste bat de l’aile un peu partout en Occident. Pourtant l’ethnicité est plus que jamais au coeur des dynamiques sociétales dans un contexte caractérisé par la redéfinition des frontières et la réapparition du marqueur religieux. Danielle Juteau le montre de façon magistrale dans cet ouvrage entièrement mis à jour, en proposant une analyse constructiviste, relationnelle, matérialiste et transversale d’un phénomène historiquement construit, tout à la fois concret et idéel. Dans cette perspective, les revendications ethniques n’apparaissent plus comme les survivances d’un autre âge, mais bien plutôt comme les indices des rapports de domination qui se sont instaurés avec la modernité. Danielle Juteau est professeure émérite au Département de sociologie de l’Université de Montréal. Pionnière des études ethniques et féministes au Canada et à l’étranger, elle a occupé la Chaire en relations ethniques de l’Université de Montréal et la Chaire d’études canadiennes à la Sorbonne Nouvelle-Paris 3.

  • Avant-propos
  • Introduction à la nouvelle édition
    • Une perspective constructiviste
    • Un processus de communalisation
      • L’Histoire au fondement des collectivités
    • Les frontières ethniques : un cadre d’analyse
  • Un processus de communalisation
    • CHAPITRE 1. La sociologie des frontières ethniques en devenir
      • Constats et premier bilan
      • L’apport de la sociologie wébérienne
        • Émergence et spécificité des groupes ethniques
        • Maintien et fluctuation des frontières ethniques
        • Relations entre les groupes ethniques
    • CHAPITRE 2. Français d’Amérique, Canadiens,Canadiens français, Franco-Ontariens, Ontarois: qui sommes-nous ?
      • Identité, collectivité, frontières ethniques: des phénomènes interactifs
      • Les éléments d’une problématique
      • Canadiens et Canadiens français
      • Les Canadiens français de l’Ontario
      • Les Canadiens français de l’Ontario et ceux du Québec
      • Les Franco-Ontariens
      • Les manifestations de l’identité franco-ontarienne
      • Les «Ontarois»?
    • CHAPITRE 3. La production de l’ethnicité ou la part réelle de l’idéel
      • La production du discours sur l’ethnicité
        • Groupe ethnique et ethnicité
        • Relations ethniques
      • Le trio groupe ethnique, groupe nationalitaire, nation
      • La production de l’ethnicité
        • On ne naît pas ethnique
        • La détermination historique de l’ethnicité
        • La transmission de l’ethnicité: la socialisation comme éducation et poésie
        • La transmission de l’ethnicité, deuxième version: la socialisation — procèsde travail
      • La production des êtres humains
        • L’humanisation des êtres humains, c’est leur ethnicisation
      • La production des moyens d’existence
        • L’articulation des rapports ethniques et des rapports de sexe
  • Une frontière à deux faces
    • CHAPITRE 4. Les communalisations ethniquesdans le système-monde
      • Les Québécois et les formes changeantes de la nation
        • Les formes multiples de la nation
      • La «fin de l’innocence»
      • Nous et Eux: le maintien des frontières ethniques
        • Constitution des frontières: leurs faces interne et externe
      • L’humanité de tous ou seulement celle des Autres?
      • Communalisations ethniques, modernité et système-monde
      • Penser l’ethnicité à partir de la marge
      • Pour une sociologie critique des rapports ethniques
    • CHAPITRE 5. Quelques réflexions sur «Le refus de l’ethnique dans la République française»
      • Un examen transversal de la sociologie des relations ethniques
      • Les structures scientifiques et idéologiques
      • Les structures objectives de la sociologie des relations interethniques en France
        • L’universalisme dans une République colonisatrice
        • Penser les relations aux autres dans une République colonisatrice
    • CHAPITRE 6. L’ethnicité et la modernité
      • Les faces externe et interne des frontières ethniques
      • Ni essence ni illusion
      • Ethnicité et modernité
      • Épuration ethnique, assimilationnisme ou pluralisme?
      • Une mise à jour
    • CHAPITRE 7. L’option pluraliste: un défi pour la «nation»
      • «Un concept vexant parce que chargé d’émotion»
      • La nation québécoise: ses inclus et ses exclus
      • Les percées du pluralisme canadien
      • L’extensibilité du Nous québécois
      • Quelques réflexions sur le pluralisme
      • Le défi de l’option pluraliste
      • Tous chez soi
    • CHAPITRE 8. L’ethnicité comme rapport social
      • Une double frontière
      • Un double rapport de domination
      • Derrière le rejet, un rapport dissimulé
  • Un rapport transversal
    • CHAPITRE 9. De la fragmentation à l’unité
      • Articuler les rapports de sexe, ethniques, de race et de classe
        • Les femmes: une catégorie fragmentée
        • Un essentialisme… matérialiste?
        • La construction culturelle du genre
        • La construction matérialiste des catégories et des classes de sexe
        • Les fondements de la catégorisation sociale, raciale et sexuelle
      • Des systèmes analytiquement distincts de relations sociales
        • Classes sociales et rapports raciaux
        • Les rapports sociaux ethniques
        • Réarticuler les rapports sociaux
      • L’articulation horizontale et verticale des rapports de sexe
        • La critique du réductionnisme chez Hall
        • L’articulation horizontale de la formation sociale
        • L’articulation verticale de la formation sociale
      • La «dénaturalisation» des catégories sexuelles
    • CHAPITRE 10. «Nous les femmes»: catégorie hétérogène, classe homogène?
      • De l’exploitation patriarcale à la construction du genre: unerétrogradation?
        • Des systèmes de domination multiples
        • Genre: anti-essentialisme, culturalisme et substantialisme
      • Analyses intersectionnelles et postcoloniales: le substantialisme perdure
      • Variations sur le thème des intérêts divergents
      • Rapports sociaux et classes de sexe: repenser l’hétérogénéité sociale
        • Sexage, sexe et genre
        • L’analyse transversale des rapports sociaux
        • Un ensemble formé par l’homogénéité et l’hétérogénéité
      • Un paradigme multidimensionnel
    • CHAPITRE 11. Un paradigme féministe matérialiste de l’intersectionnalité
      • Le paradigme de l’intersectionnalité
        • Similitudes et différences
        • Appréhender la complexité sociale
      • Protothéorie de l’intersectionnalité et intersectionnalité: une frontièrecomplexe
        • Des féminismes que l’on oppose
        • La domination masculine et autres systèmes de domination
        • Une tentative d’arrimage entre intersectionnalité et consubstantialité
      • Le féminisme matérialiste: une approche qui théorise les rapportsde sexe
      • Rattacher la violence contre les femmes à leur appropriation
        • La violence contre les femmes autochtones au Canada: l’impactdu colonialisme et du racisme
        • La violence contre les femmes racisées à Ciudad Juarez (Mexique): néolibéralisme, patriarcat, rapports de sexe et rapports colonio-racistes
        • La tuerie à l’École polytechnique et autres exemples plus récents
      • Contributions spécifiques du paradigme féministe matérialiste à l’analyse intersectionnelle
        • Intersectionnalité et analyse féministe matérialiste de la violencecontre les femmes
        • Questions et objets de recherche: un choix socialement enraciné
    • CHAPITRE 12. Les ambiguïtés de la citoyenneté québécoise: exit le pluralisme?
      • Le sens flottant de l’égalité
      • Ambivalence des frontières de la collectivité
        • L’extension interne
        • L’extension externe
        • Dualité des modèles et fluidité des appartenances
      • Une citoyenneté québécoise incertaine
        • Du MCCI au MRCI: du pluralisme à la consolidation du sujet national
        • Les communautés culturelles éclipsées par le citoyen
      • Les frontières fluctuantes de la citoyenneté
      • Exit la citoyenneté pluraliste?
        • La langue comme vecteur de l’identité et de la citoyenneté
        • De récentes fluctuations des frontières du Nous et de son rapportà l’égalité sexuelle
        • Pour une articulation des rapports ethniques et des rapports de sexe
      • Le mot de la fin
  • En guise de conclusion
    • Un cadre annonciateur du paradigme du Boundary Making
    • Contributions du cadre d’analyse
  • Bibliographie
  • ANNEXE. Notes sur la provenance des chapitres
  • Index des auteurs
  • Table des matières