Consolidation de la paix: L'ONU en République centrafricaine

Consolidation de la paix: L'ONU en République centrafricaine

  • Author: Coulon, Jocelyn; Larramendy, Damien
  • Publisher: Presses de l'Université de Montréal
  • ISBN: 9782760634923
  • eISBN Pdf: 9782760634930
  • eISBN Epub: 9782760634947
  • Place of publication:  Montréal , Canada
  • Year of publication: 2015
  • Pages: 228

En mars 2013, une coalition hétéroclite de groupes armés, la Séléka, renverse le président Bozizé de la République centrafricaine (RCA), au pouvoir depuis 2003. Ce coup d’État réduit à néant plus de quinze années d’effort de consolidation de la paix et confirme l’extrême fragilité des institutions centrafricaines. Il force également la communauté internationale à s’interroger sur la pertinence de ces interventions, dont celles des Bureaux onusiens de consolidation de la paix (BCP) créés à la fin des années 1990 et présents en RCA depuis février 2000. Pourquoi donc, en dépit de l’appui de ces Bureaux, la RCA est-elle retombée dans la violence ? Comment expliquer, inversement, que d’autres pays aux trajectoires semblables, mais sans l’aide onusienne, semblent pour l’heure en bien meilleure posture ? Cet ouvrage pose la question de l’efficacité des BCP en tant qu’outils de paix dans des contextes de fragilité étatique. Il examine le cas de la RCA, en utilisant le Tchad comme élément de contraste, et propose des pistes de réponse et d’action aux décideurs et aux praticiens travaillant dans le domaine. Jocelyn Coulon est directeur du Réseau de recherche sur les opérations de paix, affilié au Centre d’études et de recherches internationales de l’Université de Montréal (CÉRIUM), depuis 2005. Il est l’auteur de quatre livres, dont Les Casques bleus (1994), et a dirigé ou codirigé une dizaine de publications sur le maintien de la paix. Damien Larramendy est chercheur et chargé de projets au Réseau de recherche sur les opérations de paix. Titulaire d’une maîtrise en Peace and Conflict Studies de l’Université de St Andrews, il est également le coordonnateur du site Internet www.operationspaix.net. Marie-Joëlle Zahar est professeure titulaire de science politique à l’Université de Montréal

  • Remerciements
  • Liste des abréviations et acronymes
  • Introduction
    • L’intérêt de l’ouvrage
    • La méthodologie
    • La collecte de données
  • PARTIE 1
  • Fragilité, intervention internationale et consolidation de la paix
    • Chapitre 1
    • Un cadre d’analyse kaléidoscopique
      • Les causes
      • Les indicateurs
      • Les trajectoires de fragilisation
      • Les instruments de politique
      • Les interventions onusiennes
      • La consolidation de la paix
    • Chapitre 2
    • La République centrafricaine et le Tchad: fragiles également?
      • La République centrafricaine
        • Un déficit de gouvernance
        • Le jeu des alliances et la régionalisation du conflit
      • Le Tchad
        • Un déficit de gouvernance et de sécurité
        • La dimension transnationale de la fragilité tchadienne
        • Le pétrole, la corruption et le développement humain
        • Fragile, en rémission, ou en voie de rétablissement?
  • PARTIE 2
  • Le cas de la République centrafricaine
    • Chapitre 3
    • Les interventions externes et la fragilité
      • Un cadre bilatéral
      • Les opérations de paix en RCA
    • Chapitre 4
    • L’échec du BONUCA et du BINUCA
      • Les origines
      • Les mandats
      • Le fonctionnement au quotidien
        • Le Représentant spécial: diplomate et gestionnaire
        • Des Bureaux dysfonctionnels, du personnel démoralisé
        • L’impossibilité de la coordination et de l’intégration
        • La crise de décembre 2012 à mars 2013
    • Chapitre 5
    • Un déficit de gouvernance démocratique
      • Le contexte du déficit démocratique
      • Trois obstacles à la gouvernance démocratique
        • L’ethnicisation du pouvoir
        • Le centre et la périphérie
        • Le délitement du contrat social
      • Quel État, quelle gouvernance?
    • Chapitre 6
    • Le DDR et la RSS pour contrôler la violence légitime
      • Les structures du DDR et de la RSS en RCA
      • Le DDR: des résultats mitigés
      • Le rôle du BONUCA et du BINUCA dans le DDR
      • La RSS: une succession de faux départs
      • L’action du BONUCA et du BINUCA dans la RSS
      • Les raisons d’un échec
        • Les luttes internes à l’ONU
        • Le manque de moyens
        • L’absence de volonté des autorités
        • Une dimension régionale trop souvent éludée
    • Chapitre 7
    • L’incapacité de l’État à imposer son autorité
      • La situation économique et sociale
        • Une population exsangue
        • Les actions en faveur du développement
        • Une tentative de coordination et d’intégration
        • L’action du Fonds pour la consolidation de la paix
        • Un bilan globalement négatif
      • Rétablir et renforcer l’autorité de l’État
      • Les pôles de développement
  • PARTIE 3
  • Le cas du Tchad
    • Chapitre 8
    • Une approche centrée sur la sécurité
      • Le rôle de la France
      • Les interventions multinationales
      • Des militaires aguerris
    • Chapitre 9
    • Un modèle viable à long terme?
      • La violation des droits humains
      • Pétrole, conditions de vie et légitimité populaire
      • Le talon d’Achille d’une armée
  • Conclusion
    • Les États fragiles: vocable commun, trajectoires uniques
    • Les limites de l’action onusienne
    • Des outils peu appropriés
    • Le séquencement des actions
  • Bibliographie
  • À propos des auteurs
  • Table des matières
  • Autres titres parus aux Presses de l’Université de Montréal