Substance, individu et connaissance chez Leibniz

Substance, individu et connaissance chez Leibniz

  • Author: Leduc, Christian
  • Publisher: Presses de l'Université de Montréal
  • ISBN: 9782760621800
  • eISBN Pdf: 9782760625839
  • eISBN Epub: 9782760630703
  • Place of publication:  Montréal , Canada
  • Year of publication: 2010
  • Pages: 322
Le principe de l’identité des indiscernables constitue l’un des aspects essentiels de la métaphysique leibnizienne de la substance. Il implique notamment que toute substance s’individualise par la totalité infinie de ses propriétés. Sur le plan épistémologique, ce principe pose toutefois problème : comment un entendement fini parvient-il à se représenter les individus, sachant que seul l’entendement de Dieu possède la capacité de connaître la série infinie des propriétés qui singularise la substance ? L’auteur vise ici un double objectif. D’une part, démontrer qu’il existe chez Leibniz une philosophie de la connaissance suffisamment distincte des autres disciplines, en particulier de la logique et de la métaphysique. D’autre part, examiner l’impact de cette épistémologie sur la théorie de l’individuation. Il s’agit d’analyser les différents moyens employés par Leibniz pour expliquer la conception des êtres individuels du point de vue de la représentation humaine. Chercheur postdoctoral à l’Université Princeton et à l’École Normale Supérieure de Lyon, Christian Leduc a obtenu une bourse de recherche de la Fondation Humboldt, en Allemagne.
  • Couverture
  • Titre
  • Copyright
  • TABLE DES MATIÈRES
  • Remerciements
  • Introduction
  • 1. Le nominalisme
    • 1. Le nominalisme dans l’œuvre de Leibniz
    • 2. Entia non esse multiplicanda praeter necessitatem
    • 3. Les termes abstraits et la pensée
    • 4. Les aspects épistémologiques du nominalisme
    • 5. Conclusion
  • 2. Le concret et l’abstrait
    • 1. Les répercussions épistémologiques du principe des indiscernables
    • 2. Le fondement abstrait de la métaphysique de la substance
    • 3. Conclusion
  • 3. Le modèle cognitif a priori
    • 1. La définition réelle
    • 2. L’apport et les limites du cartésianisme
    • 3. La typologie des notions
    • 4. Conclusion
  • 4. Lecture épistémologique de la métaphysique de la substance
    • 1. La définition de l’être
    • 2. La gradation des prédicables
    • 3. Les catégories et les transcendantaux
    • 4. La représentation intuitive de l’unité
    • 5. La définition des attributs catégoriques
    • 6. La pluralité des significations de la substance
    • 7. Conclusion
  • 5. L’individualité dans le champ de l’expérience
    • 1. La méthode empirique
    • 2. L’expérience distincte
    • 3. La science des phénomènes
    • 4. Le statut provisionnel des définitions nominales
    • 5. Conclusion
  • 6. Les principes phénoménaux d’individuation
    • 1. L’ego dans la perception interne
    • 2. L’espace et le temps comme critères externes d’individuation
    • 3. Conclusion
  • 7. Abstraction, classification et individus
    • 1. La critique de l’abstraction
    • 2. La division des abstraits
    • 3. L’utilité classificatoire des prédicables
    • 4. La species infima
    • 5. Conclusion
  • Conclusion générale
  • Bibliographie
  • Index