Nishida Kitaro. De ce qui agit à ce qui voit

Nishida Kitaro. De ce qui agit à ce qui voit

  • Author: Tremblay, Jacynthe
  • Publisher: Presses de l'Université de Montréal
  • ISBN: 9782760634589
  • eISBN Pdf: 9782760634596
  • Place of publication:  Montréal , Canada
  • Year of publication: 2015
  • Pages: 366
Le livre de Nishida Kitarō (1870-1945), quatrième volume de l’édition de 1965 des œuvres complètes, est offert pour la première fois ici en traduction intégrale. Composé de neuf essais rédigés entre 1923 et 1927, cet ouvrage marque la transition vers la philosophie originale caractérisant Nishida. Ce tournant est directement exprimé dans le titre « De ce qui agit à ce qui voit ». Partant d’une position qui considère la réalité fondamentale ou réalité véritable en tant que point d’unité des choses qui agissent, l’auteur passe à « ce qui voit », c’est-à-dire à une position qui met en scène le « plan d’englobement » de la réalité, soit une philosophie de la relation organisant en une vaste fresque tous les plans du réel, de même que les rapports mutuels établis entre tous leurs éléments constituants. Kitarō Nishida (1870-1945) est un philosophe japonais, fondateur de l’École de Kyoto, qui a cherché à marier la philosophie occidentale avec la spiritualité issue des traditions extrême-orientales. La traductrice Jacynthe Tremblay est titulaire d’une double spécialisation en philosophie de la religion et en philosophie japonaise, Jacynthe Tremblay habite au Japon (Sapporo), où elle poursuit une carrière de recherche centrée sur la philosophie de Nishida Kitarô. Elle a aussi dirigé plusieurs publications collectives portant sur la philosophie japonaise du XXe siècle.
  • Introduction
    • La possibilité de la connaissance de la réalité véritable
    • Une pensée en arborescence
    • L’unité interne du livre
    • Vers une logique d’englobement
    • « Se situer dans »
    • Le lieu et son contenu
    • La transcendance du lieu et du contenu
    • Le lien entre style écrit et pensée
    • Le langage de Nishida et sa traduction
  • Préface de Nishida
  • PARTIE I
    • Chapitre 1
    • CE QUI EST DONNÉ DIRECTEMENT
      • Notice
      • 1 – <Le donné et son « ce en quoi »>
      • 2 – <L’union sujet/objet>
    • Chapitre 2
    • L’INTUITION ET LA VOLONTÉ
      • Notice
    • Chapitre 3
    • CE QUI SE TROUVE DERRIÈRE LES PHÉNOMÈNES PHYSIQUES
      • Notice
        • 1 – La physique des actions immédiates
        • 2 – L’autoéveil volontaire comme fondement de la connaissance de la réalité
        • 3 – Les changements des choses
        • 4 – Établissement des concepts des choses
        • 5 – Le caractère inséparable du temps et de l’espace comme catégories de la réalité; le
        • 6 – La perception interne médiatisée par la force et la volonté
        • 7 – La certitude médiatisée par la perception interneet la conscience de la force; certitude et évidence
        • 8 – Les différentes lois de causalité comme forces de l’autoéveilvolontaire; causalité spirituelle et causalité physique
        • 9 – Les possibilités infinies et la causalité volontaire aufondement de la volonté; potentialité du temps dans la pensée
    • Chapitre 4
    • À PROPOS DE LA PERCEPTION INTERNE
      • Notice
      • 1 – <La perception interne chez Meinong>
      • 2 – <L’union du connaissant et du connu en un point du présent>
      • 3 – <Les relations entre sujet logique, substance métaphysique et sujet de connaissance>
      • 4 – <La substance et le sujet du jugement>
      • 5 – <Substrat et substance>
      • 6 – <Les relations entre l’acte sans substrat et la substance comme sujet>
      • 7 – <L’acte qui se voit lui-même>
    • Chapitre 5
    • L’ACTE D’EXPRESSION
      • Notice
      • 1 – <Le mouvement expressif>
      • 2 – <Le fondement de l’agir>
      • 3 – <Tout ce qui agit, agit dans le temps; le temps comme forme de l’autoéveil>
      • 4 – <Les relations entre ce qui agit et ce qui n’agit pas>
      • 5 – <L’unité propre à l’autoéveil>
      • 6 – <Expression et langage>
      • 7 – <La position de l’intuition>
  • PARTIE II
    • Chapitre 6
    • CE QUI AGIT
      • Notice
      • 1 – <L’agir vu à partir des relations entre le sujet et le prédicat du jugement>
      • 2 – <Les relations entre l’universel et le particulier, essence de la connaissance conceptuelle>
      • 3 – <Modalités des relations entre l’universel et le particulier>
    • Chapitre 7
    • LE LIEU
      • Notice
      • 1 – <Ce qui est se situe dans quelque chose>
      • 2 – <Le « ce qui se situe dans »>
      • 3 – <Le champ de la conscience>
      • 4 – <Le lieu du néant véritable>
      • 5 – <Analyse du connaitre depuis les relations subsomptives du jugement>
    • Chapitre 8
    • RÉPONSE AU PROFESSEUR SŌDA
      • Notice
      • 1 – <Le problème de la connaissance>
      • 2 – <Connaissance objective et autoéveil: les deux directions contraires du connaitre>
      • 3 – <Le statut du sujet de connaissance>
      • 4 – <L’autoréflexion de la connaissance>
      • 5 – <L’unité de la pensée et de l’intuition>
      • 6 – <Ce que j’appelle le «lieu»>
    • Chapitre 9
    • LE CONNAISSANT
      • Notice
      • 1 – <Relations spatiotemporelles et jugement>
      • 2 – <Ce qui change dans le temps>
      • 3 – <Comment peut-on penser le changement ?>
      • 4 – <Les relations entre le temps et les phénomènes physiques>
      • 5 – <La combinaison des phénomènes temporels et de la signification>
      • 6 – <L’universel concret comme universel du syllogisme>
      • 7 – <Le plan du terme mineur, fondement de l’universel du syllogisme>
  • BIBLIOGRAPHIE
  • INDEX DES NOMS PROPRES
  • TABLE DES MATIÈRES